Vous trouverez cette étude de cas, publiée en 2013, en accès libre ici :

https://www.researchgate.net/publication/259085025_Maladie_de_Lyme_syndrome_autistique_et_traitement_antibiotique_une_reflexion_a_partir_d’un_cas

Cliquez sur « Download » pour télécharger le document entier. « Read full text » ne fonctionne pas correctement

Il s’agit du cas d’un jeune autiste qui a participé à un protocole car un traitement antibiotique était à l’étude pour traiter l’autisme:

Je me demande où sont les « études de cas » de tous les participants à ce protocole qui était en cours en 2012. J’ai cherché, mais pas trouvé. Habituellement, on ne se focalise pas sur un cas unique et il y a une publication pour l’ensemble des participants (!)

Le traitement

Les médicaments utilisés sont mentionnés dans la dernière ligne du texte, p. 715, dans la partie « Discussions », après la conclusion et les références, sans doute pour ne pas trop attirer l’attention sur ce « détail » : il s’agit de 3 antibiotiques, le Zithromax, le Flagyl et le Bactrim (cliquez pour voir les effets indésirables potentiels). Cette liste est-elle complète ? Dans la partie 4, il était question d’un antibiotique associé à un antifongique et à un antiparasitaire. Donc, tous les médicaments n’ont pas été cités.

Aucune mention des doses, mais nous apprenons qu’il s’agit de doses majeures, que ce traitement est comparé à des chimiothérapies lourdes (p. 715).

La fréquence : il est question de 20 jours de traitement par mois à un moment.

Dans le cas qui nous intéresse, la durée du traitement a été d’un an

L’évaluation

« Avoir froid », « la qualité du sommeil », « accepte d’accompagner sa mère au supermarché » (pour booster le commerce, il faudrait donner des antibiotiques à tout le monde ?!), le jeune de 14 ans « s’intéresse aux discussions familiales », « les difficultés scolaires peuvent être abordées sans qu’il se mette en colère » –> Quel rapport avec l’autisme ?

Pour les tests cognitifs, un Wechsler a été fait avant, et les matrices de Raven après. Comment comparer si on n’utilise pas le même outil avant/après ? D’ailleurs, les autistes réussissent mieux le test des matrices selon le prof. Mottron.

Ce qui peut biaiser l’évaluation : un nouveau collège bien plus adapté, orthophonie démarrée en même temps que le traitement, mais aussi l’évolution spontanée.

« Le résultat serait à rapprocher de la guérison des leucémies » (page 715) : ??? Cette phrase vient comme un cheveu sur la soupe et ne s’accorde pas avec l’évaluation qui est faite, qui montre des progrès bien plus modestes.

Des fake news sont propagées

Citations commentées :

« dans la littérature internationale, il est fait mention de la mise en place de protocoles semblables pour traiter de nombreux enfants. L’amélioration de l’état général de ces jeunes patients serait rapide dans plus de la moitié des cas et notamment chez les enfants les plus jeunes (moins de 7 ans). » (p. 715)

Il n’y a rien de tel dans la « littérature internationale », ou alors dans un roman ? Je ne vois rien dans les références citées à ce sujet.

« Des travaux récents de plus en plus nombreux [1–3,8] suggèrent l’existence d’un lien entre la maladie de Lyme et le syndrome autistique » (p. 712)

C’est faux, voir ci-dessous.

« D’autres incriminent … chutes, vaccinations, choc électrique » [pour l’apparition du syndrome autistique]

Quelle idée de citer des théories antivax et d’autres tout aussi farfelues !

Selon Nicolson, 58% des patients avec autisme présenteraient une sérologie positive aux mycoplasmes

Cette donnée n’a pas été confirmée par une équipe indépendante. Une autre étude les contredit Selon cet auteur, les mycoplasmes sont la cause de beaucoup de maux.

J’ai fait un résumé sur cet auteur https://debatbiomed.science.blog/2021/03/16/garth-nicolson-reference-de-chronimed-et-les-vaccins/ (à lire)

Les Références

D’abord, les références en ligne :

  • Interview du Dr Philippe Raymond, qui a récemment fait l’objet d’une mesure de radiation par l’Ordre des médecins. Extrait :

Concernant les autres références

Elles ne contiennent absolument rien. Beaucoup de hors sujet. Juste une d’elle mentionne un essai sur le lien Lyme-Autisme sur 5 patients mais elle a été réfutée par deux études

Je commente les 12 publications citées (p. 71) :

  • (1) (3) (5) (12) L’autisme n’est pas le sujet.
  • (4) (7) (10) (11). Aucune mention de traitement anti-infectieux, de bactéries, de maladie de Lyme
  • (9). Hors sujet
  • (2)Ce ne sont que des hypothèses, publiées dans la revue Medical Hypotheses qui publie des choses tellement farfelues que quelqu’un a dédié un livre à ce sujet
  • 6. (6) Etude sur 5 sujets seulement et pas de groupe de contrôle. Etude réfutée par 2 études bien plus importantes et bien menées. Toute une liste d’autres arguments encore; discréditant totalement cette publication dans une thèse de médecine (p. 74-75)
  • 8. (8) Nicolson trouve un taux de 58% d’infection aux mycoplasmes, 8% de chlamydia pneumoniae dans un groupe de 48 sujets autistes, mais ces chiffres qu’il avance en 2007 n’ont pas été corroborés depuis, et sont contredits par une étude sur 27.000 sujets. Il pense que ces infections proviennent des vaccins. Pas de rapport avec la maladie de Lyme. Selon cet auteur, selon lui, les mycoplasmes sont à l’origine de nombreux maux et son traitement en est le remède (cf. son site Web). Plus d’infos ici et voir aussi mon article à son sujet.

Concernant les auteurs :