Suzanne Ruhlmann – 13/12/2020

Une vidéo publiée par la Fondation Fondamental parle de combat contre des infections bactériennes, fongiques et parasitaires comme « levier curatif » pour l’autisme. https://www.facebook.com/watch/?v=2563421930349026

Sur Twitter, je réagis à cette vidéo, disant que c’est « n’importe quoi, un levier curatif pour guérir l’autisme avec les traitements Chronimed »

Réponse de la Fondation Fondamental :

https://twitter.com/FondAutisme/status/1151468897964560384

La Fondation Autisme précise qu’une étude d’évaluation (de l’approche Chronimed ?) est en cours (!)

https://twitter.com/FondAutisme/status/1151468897964560384

Je demande alors si l’étude est répertoriée sur www.clinicaltrialsregister.eu, si elle a déjà été validée par un comité d’éthique, si elle est observationnelle ou interventionnelle, et aussi s’il s’agit du projet suivant :

Image
https://youtu.be/6XS0yA6NlfA?t=473 à 7 min 53

L’étude est introuvable dans sur le registre officiel. Les seules réponses que j’obtiens sont les suivantes :

https://twitter.com/FondaMental_Psy/status/1151494229727862784

Je dénonce l’absence de fondement scientifique de cette hypothèse d’infections bactériennes, fongiques et parasitaires à traiter chez les personnes autistes et parle même de maltraitance mais la Fondation Autisme n’est pas du même avis :

https://twitter.com/rsuz1103/status/1151500252240908293

J’ai mentionné alors une étude sur 27.000 sujets (vs 93) réfutant ces données. Il y avait moins de sujets autistes parmi ceux qui avaient la bactérie ! L’auteur de l’étude citée par la Fondation Autisme avait réalisé une vidéo intitulée « Vaccins contaminés par mycoplasmes« 

Pour plus d’infos, un article sur

Pour plus d’infos, un article sur Garth Nicolson

Le Dr Gorski, auteur du blog Respectful Insolence et du site Science Based Medicine est intervenu pour dire que c’était la même chose que Montagnier promouvait en 2010 et que c’était du charlatanisme et de la maltraitance d’enfants :

https://twitter.com/gorskon/status/1152635473950629888
https://twitter.com/gorskon/status/1152636019767939072

La fondation autisme a indiqué alors que le protocole de la Fondation Fondamental avait été accepté par les autorités française et qu’il serait possible d’obtenir plus d’informations après l’été.

https://twitter.com/FondAutisme/status/1153712081486659584

Souhaitant en savoir plus, la seule réponse que j’ai réussi à obtenir est qu’un PHRC (Programme hospitalier de recherche clinique) était « en cours » :

https://twitter.com/f_chapel/status/1153071269228830728

C’est Bertrand Jacques et Florent Chapel, respectivement président et vice-président de la Fondation Autisme, qui avaient initialement demandé le lancement de cette étude

En parcourant le Web, je découvre dans la liste des lauréats des appels à projets, campagne 2017 que ce projet a été retenu. Ce n’est pas facile à trouver sur le Web. J’ai passé des heures à chercher mais le projet est bien dans la liste des « projets financés » « soutenus par le Ministère ». Le montant prévu est d’environ 550.000 euros !

Il y a aussi un montant de 50.000 euros indiqué ici

https://solidarites-sante.gouv.fr/IMG/xlsx/dgos_merri-2017_c3_projets-recherche.xlsx

Je demande des nouvelles le 25 septembre concernant ce projet avec un financement de 550.000 euros, mais ma question reste sans réponse.

Intéressons-nous aux démarches en vue d’obtenir ce budget :

Les réponses sont dans cette transcription d’une audition du prof Leboyer au Sénat :

http://www.senat.fr/compte-rendu-commissions/20170130/mi_psychiatrie.html
http://www.senat.fr/compte-rendu-commissions/20170130/mi_psychiatrie.html
Idem en vidéo

Un aperçu de la mauvaise science qui sous-tend ce projet :

https://www.youtube.com/watch?v=pqI-hHIVRNo&fbclid=IwAR28FfPPbEacCCbQ7G0gy8phirVT6cZjYk_fAJRNwwnh7OUJCrPC8K4aae8

Ce projet, dénué de crédibilité scientifique, est à haut risque d’aggraver la maltraitance des personnes autistes. En effet, des milliers d’enfants ont déjà testé depuis 13 ans des traitements hors protocole à base d’antibiotiques à long terme. Et une étude « personnelle » a déjà été menée hors cadre par Chronimed.

Quelques effets indésirables possibles de la minocycline :

En fait, l’étude n’a jamais débuté