Des parents s’inquiètent, à juste titre, face aux effets secondaires d’un traitement « ignoré des pouvoirs publics » pour guérir l’autisme, à base d’antibiotiques associés à des antifongiques et antiparasitaires, sur une longue période, parfois 4 ans.

Infiltrée dans des groupes Facebook privés dédiés à ces approches, j’ai été horrifiée de voir que les effets indésirables étaient le plus souvent considérés comme un signe encourageant !

Quelques extraits de conversations :